Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'Histoire des Arts au Collège Abbal

Les élèves du Collège André Abbal trouveront sur ce blog les reproductions des oeuvres étudiées en classe dans le cadre de l'Histoire des Arts. Ils retrouveront également ici les thématiques grâce auxquelles les oeuvres ont été étudiées ainsi que quelques éléments d'analyse d'oeuvre.

Publié le par profAbbal
Publié dans : #HiDA 3ème

Enfin, le voici ! Belle suite de vacances pour vous tous.

 

I. Ernst Barlach, 1870-1938, sculpteur Expressionniste Allemand

 

Biographie

Ernst Barlach est un sculpteur expressionniste allemand. Il est belliciste (c’est à dire pour la guerre) avant la Première Guerre Mondiale, mais sa participation à celle-ci a radicalement modifié sa vision de la guerre et de l’humanité et à la fin de la Grande Guerre il sculpte de nombreux monuments aux morts dans lesquels les soldats ne sont pas représentés en héros mais en hommes affaiblis et attristés par l’horreur des combats.

Sa sculpture développe donc une image de l’humanité opposée à celle développée par Breker. Les personnages de Barlach ne sont pas « physiquement parfaits » et ne correspondent à aucun type ou modèle physique, ils n’ont pas non plus la froideur des corps sculptés par Breker, au contraire, le spectateur perçoit que les hommes et femmes représentés pas Barlach sont traversés et animés par des émotions entre joie, peine, souffrance, crainte, plénitude.

 

Barlach n’a jamais pris ouvertement position contre le parti d’Hitler mais son œuvre ne plaisait pas aux nazis qui ont ordonné le démantèlement de quatre de ses monuments aux morts entre 1934 et 1941. Après cela Barlach est contraint de quitter en 1937 l’école des Beaux Arts où il était professeur, et plus de 400 de ses œuvres sont retirées des musées allemands car considérées comme de l'Art Dégénéré. Il est interdit d'exposition en 1937. 

 

Article réalisé grâce à la page "Barlach" de Wikipedia

 

Oeuvres

1

Ernst Barlach, La frise des écoutants, 1930-1935

 

5                                                        ernst barlach, monument aux morts, 1929

Ernst Barlach, Les retrouvailles, 1926         Ernst Barlach, Monument aux morts, 1929

 

 

II. L'Expressionnisme Allemand et les "Arts Dégénérés"

A voir : Un extrait d'un documentaire d'Arte au sujet de L'Expressionnisme Allemand

 

L'expressionnisme Allemand est un mouvement artistique apparu au début du XXème siècle, en Allemagne. L'expressionnisme a touché de multiples domaines artistiques : la sculpture, la peinture, le cinéma, la musique, la danse, etc. C’est un mouvement d’avant-garde (en avance sur son temps) moderne, révolutionnaire.

 

 

IEn quoi est-il un mouvement avant-gardiste, moderne ?

*Moderne dans ses modes de représentation du corps et des paysages : couleurs violentes, lignes cassées, corps anguleux

*C’est un mode de représentation expressionniste, expressif, c’est à dire qu’il décrit la perception intérieure que l’artiste a du monde et non la perception objective du réel

*Moderne dans ses sujets : la ville, le désespoir, la solitude, le monde industriel, l’injustice, la folie

*Moderne dans ses influences : les masques et statuettes de l’art primitif d’Océanie et d’Afrique inspirent les artistes expressionnistes

 

II. Quelle perception de l’humanité ? Une humanité fragile, précaire, faite de différences et de variété, de folie.

III. Contre quoi, contre qui ces artistes s’élèvent-ils ? Contre le pouvoir en place, l’académisme, les conventions, les formes poussiéreuses du passé.

IV. Quelle relation ont-ils entretenu avec le pouvoir nazi ? Une relation contestataire, dissidente.

Pourquoi ? Parce qu’ils ne représentent pas la « race pure », « l’homme idéal » voulu par Hitler et parce qu’ils n’utilisent pas les formes héritées du passé. Parce qu’ils ne cultivent pas l’idée d’une nation allemande soudée par son sang, sa terre, sa race, et qu’ils dénoncent les difficultés du monde dans lequel ils vivent.

V. Quel sort leur a réservé le régime nazi ? D’être nommés « artistes dégénérés » c’est à dire « malades mentaux » et d’être interdits et exposés à Munich en 1937 lors de l’exposition des « Arts Dégénérés »

 

III. L’exposition des « ARTS DEGENERES » de Munich, 1937

Cette exposition, organisée en 1937 par le parti nazi rassemble des œuvres qui se trouvent dans les musées nationaux et qui sont pour l’occasion confisquées pour être exposées ensemble à Munich sous le nom « d’Art Dégénéré » : on peut parler là d’une « épuration des arts ».


Objectif de l’exposition : flatter le conformisme et le « bon goût » des spectateurs en méprisant les œuvres expressionnistes exposées : des commentaires méprisants voire insultants et antisémites sont à lire à côté des œuvres et il est possible de visiter un deuxième espace d’exposition où l’on peut voir les « Arts Allemands » : des œuvres académiques, classiques, conformistes que l’Histoire de l’Art a d’ailleurs oubliées et qui représentent une nation allemande blonde aux yeux bleus, dans des scènes campagnardes de la vie familiale.

 

Les œuvres confisquées furent pour certaines détruites, pour d'autres revendues aux enchères en 1939 au profit du régime nazi, (ce qui fit, alors, le bonheur des amateurs d'art du monde entier, Van Gogh remportant la palme du peintre " dégénéré " le mieux coté !).

Quant aux artistes allemands, ils avaient depuis longtemps perdu leur poste de professeur dans les Ecoles et Académies d'Allemagne ; ceux qui n'eurent pas la possibilité d'émigrer se virent interdits de production.

 

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog